Les musiques francophones font danser la planète ! Toute la musique francophone

2.10 Musique 468x60

  Français English Español  
  Rechercher sur Francomix
   
Suivez toute l'actualité des musiques francophones en vous inscrivant à la lettre d'information de Francomix
Participez aux forums Francomix
Tous les meilleurs sites consacrés aux musiques francophones
Participez à la vie de Francomix et proposez vos propres articles et actus en vous inscrivant ci-dessous :
» S'inscrire


Si vous êtes déjà inscrit, connectez-vous :
» Se connecter
» Le Punk New Wave français 1975-1985
» L’électro francophone 1995-2004
» Gilbert Bécaud
» Les Misérables, Starmania, Notre Dame de Paris
» Joe Dassin - Ses plus grands succès
 Accueil > Actualités > Ouaga Hip Hop Festival 2005
     
  13 septembre 2005  
 

Ouaga Hip Hop Festival 2005

 
     
 

La cinquième édition du Ouaga Hip Hop Festival aura lieu du 8 au 22 octobre à Ouagadougou (Burkina Faso)

Si depuis quelques années, les groupes de rap et autres genres Hip Hop sont légion au Burkina Faso, force est de constater un manque en matière de rencontres Hip Hop Internationales et en découverte des disciplines autres que le rap. C’est pour y remédier que Ouaga Hip Hop a vu le jour.

Il est indispensable de prendre en compte les attentes et besoins des professionnels africains et d’œuvrer à professionnaliser le métier des arts de la scène dans son ensemble. D’autre part, en plus des formations, nous organiserons un tremplin pour les jeunes artistes burkinabé, durant la soirée de clôture, afin de donner une chance à ces jeunes de se produire sur scène.

Forts de notre expérience dans le domaine et de notre connaissance du terrain, nous souhaitons que ce cinquième rendez-vous soit au service de la découverte, de l’innovation, de la formation, de l’information et de l’animation, maîtres mots du festival.

En mai 2000, l’association Umané Culture se lançait dans un magnifique aventure : l’organisation du Festival International de la Culture Hip Hop au Burkina Faso.

Premier du genre dans la sous région, il va s’en dire que les repères, les exemples et autres expériences sur lesquels se baser pour mieux faire feront défaut. D’où la réticence des uns et l’incrédulité des autres. Cependant, une équipe tout aussi réduite que dynamique avec à sa tête Ali Diallo, va se faire le pari de mener l’idée à terme...

Le Festival International de la Culture a vu le jour et a pu savourer se quatre première édition avec un large succès dont les fruits mûrissent encore, le plus beau étant ce bouillonnement de la culture Hip Hop au Burkina.

Programme :

Daara J (Sénégal) : Un des meilleurs groupes de rap du Sénégal, il lance une offensive sur l’Europe. Leur musique témoigne de toute la force du rap africain. Carrefour d’influences musicales, leurs disques conservent une forte identité culturelle.

Dakar All Stars (Sénégal) : Avec ses deux millions d’habitants, Dakar, la capitale du Sénégal est aujourd’hui une ville où se côtoient les contrastes les plus inattendus. Entre les propriétés Hollywoodiennes des quartiers chics et les taudis crasseux des bidonvilles, entre modernité et tradition sa population vit en nourrissant les espoirs les plus fous. Cet album vous plonge donc dans un univers qui peut être chaleureux, rempli de couleurs et de senteurs locales mais aussi hostile, où il faut se battre pour la survie au quotidien. C’est ainsi que loin des clichés habituels sur l’Afrique Keyti, Gaston, Nix et Ass Malick vous font un tableau réaliste de leur ville à travers des thèmes politiques, sociaux ou encore de façon plus légère en parlant de la gent féminine Dakaroise. Dakar All Stars est en quelque sorte une invite à la découverte d’une ville ouverte au monde et dépositaire de beaucoup d’influences mais qui reste attachée à ses valeurs propres.

Djanta Kan (Togo) : Formé en 1996, ce groupe ressemble plus à un collectif. Le meilleur groupe de rap togolais confirme son talent par un album baptisé AGBEADZEZO : « La vie est dure » ; ce tout 1er opus qui regorge une forte identité culturelle s’avère être le point de repère en matière du Hip Hop au Togo. Il s’inscrit comme l’une des meilleures productions hip hop du pays. Désormais le Togo est marqué dans les annuaires du Hip Hop international grâce à ces 5 lionceaux très engagés, militant et qui ne cessent de se faire connaître à travers leurs propres répertoires. Leur musique est faite de rap mais aussi de salsa rap et d’un mélange de reggae et ragga. Il est prévu pour le premier semestre de l’an 2005.

Fac Alliance (Guinée) : Ambassadeur du rap guinéen. Un rap vraisemblablement coloré. Tombés très tôt dans l’univers du Hip Hop, ils évoluent dès la fin des années 8. C’est par la scène, par les apparitions sur différentes compilations et singles qu’ils se font remarquer et respecter du public guinéen. Ils mélangent allègrement Hip Hop, Soul, Reggae, Dance Hall, aux rythmes et sonorités Fula, Soussou et Mandingue propres à la culture guinéenne. Fac Alliance traite des difficultés quotidiennes rencontrées par la population guinéenne, du manque de perspective d’avenir pour sa jeunesse, mais aussi de thèmes plus légers comme l’amour ou la fête.

Faso Kombat (Burkina Faso) : Les deux garçons se sont rencontrés au hasard des chemins, l’un (Malk’hom) faisant ses débuts il y a 9 ans en côte d’Ivoire (David) il y a 5 ans au cœur de Ouagadougou. Le chemin qui a conduit Malk’hom et David à la révélation fut long. Quoi de plus normal de baptiser leur premier bébé « Parcours de Combattant ».Quatre ans pour accoucher mais la persévérance a payé. Ce tandem fait des merveilles. Alors que l’album n’était pas encore sur le marché, les deux guerriers ont provoqué un crime de lèse-majesté en bousculant la hiérarchie pour être le seul groupe burkinabé retenu pour se produire à la 4e édition des Kundé. L’album évoque plusieurs thèmes : la situation en Côté d’Ivoire, les orphelins, les mères, les conditions de vie des étudiants les chômage, etc... Pour les deux guerriers, le style de FASO KOMBT est l’Afro Hip Hop, c’est à dire un Rap inspiré des rythmes traditionnels africain. La plupart des titres sont en langue mooré et le rap se fait en français par Malk’hom.

Négrissim (Cameroun) : Tout commence en 1995 lorsque SADRAK et les frères Sassene (alias Evindi et Sundjah), à la faveur d’un projet avec le Centre Culturel Français de Yaoundé, le groupe NEGRISSIM’ est créé dans l’enthousiasme et la chaleur fraîche de leurs 18 ans ; et fait parler de lui pour la première fois en décembre de cette même année. Ces quatre chauds gars seront rejoints quelques temps après par BOUDOR « l’aborigène fou » venu lui aussi de Douala où soufflent les vents du fleuve Wouri. Tous les ingrédients sont là. Encore quelques temps au feu des Inspirations et la table est prête. NEGRISSIM’, la sauce HipHop aux épices de la ville et de la forêt dense part à la conquête des papilles auditives de l’Afrique et du Monde...

Priss’K (Côte d’Ivoire) : Elle est la jeunesse dynamique d’Abidjan. La jeune femme multiplie les concerts et rejoint régulièrement le groupe Yéleen du Burkina Faso pour des séances de travail ou pour poser sa voix.

Yéleen (Burkina Faso) : Il se révèle être une rencontre musicale et humaine judicieuse où se manifeste la fusion exaltante de deux styles, deux sensibilités. Mawndoé est griot, chanteur alors que Smarty, lui excelle dans le rap. Grâce à un travail d’équipe ils s’associent pour donner jour à une musique basée sur la fusion de deux genres tout en conservant les particularités et l’intensité de leurs cultures musicales respectives. Klear Kut (Ouganda) : en attente de la biographie

Wed Hyack (Burkina Faso) : Wed Hyack est un jeune rappeur de la scène Hip-Hop burkinabè. Son 1er album “Wed est là” se veut être une fusion de rap, de reggae, de ragga, de soul et de dance hall. Des thèmes aussi divers que la politique, les difficultés de la vie, l’amour et l’humour se retrouvent sur l’album.

Clepto Gang (Burkina Faso) : Clepto-Gang est un groupe de rap originaire du Burkina Faso né en septembre 1999. Avec son premier album « Ici et Maintenant », le Clepto-Gang est devenu une référence dans le Hip-Hop burkinabè, avec son célèbre titre « Ma cocotte » primé « Meilleur Tube » rap de l’année 2002. Devenu le chouchou du rap Burkinabè, il confirme à chaque fois sa place dans le classement des 3 meilleurs groupes de rap du moment, grâce à la qualité de ses chansons, et aux sublimes chorégraphies qui les accompagnent sur scène.

Kaidan Gaskia (Niger) : Un groupe composé de 2 rappeurs et 3 danseurs. Leur nom signifie « les règles de vérité » et est le porte parole de la jeunesse Nigérienne. Le groupe s’inspire de mélodies ancestrales et de jeux d’instruments traditionnels dans ses compilations. Il compte 2 albums à leur actif.

Didier Awadi (Sénégal) : Depuis plus de dix ans, Didier Awadi travaille à structurer le mouvement au Sénégal et a été le premier à exporter sa musique en France et dans le reste du monde. Artiste engagé, il prône la responsabilité de tous ceux qui souhaitent s’exprimer au micro.

Kilio Cha Haki (Kenya) : Tout droit venu de Nairobi, Kilio Cha Haki est un collectif des meilleurs rappeurs du Kenya.

+ M.A.L (France) - Kilio Cha Haki (Kenya) - OBC (Burkina Faso) - ZM (Niger)

 
     
 
» Le site du Ouaga Hip Hop Festival
 
     
 
» Festival Waga Hip Hop 2011 à Ouagadougou : programme et clips
» Waga Hip Hop 2009 au Burkina Faso : le programme
 
     
  Bookmark and Share  
   Haut de page   
     
20 mars 2012
Festival Cajun & Zydeco Un Pont vers la Louisiane 2012 : programme


6 février 2012
Les demi-finales du concours Musique à la française 2012


6 février 2012
Gala de la chanson de Caraquet 2012 : ouverture des inscriptions


3 février 2012
Alors... Chante ! 2012 à Montauban : programme et clips


2 février 2012
Pacifique en chanson 2012 : les candidats sont connus


24 janvier 2012
Concours FestiRock de Richmond 2012 : appel à candidature


20 janvier 2012
Victoires de la Musique 2012 : tous les nommés


9 janvier 2012
Jeu concours : gagnez 2 places au festival le Bal des Utopistes à Palaiseau le 10 février 2012


9 janvier 2012
Festival Le Bal des Utopistes 2012 à Palaiseau : programme et clips


28 décembre 2011
Festival les Traverses Musicales 2012 : programme et clips


14 décembre 2011
Festival sur le Niger 2012 à Segou Mali : programme et clips


12 décembre 2011
Les Francomanias de Bulle 2012 : programmation et clips


2 décembre 2011
Festival Aah ! Les Déferlantes ! 2012 : programme et clips


14 novembre 2011
Les meilleurs artistes Bikutsi 2011 au Cameroun


14 novembre 2011
Les gagnants du GAMIQ 2011 Gala de l’Alternative Musicale du Québec


Consulter toutes les actus
:: Sélection Francomix
» Paille - Inflammable
» Nicolas Fraissinet - Les métamorphoses
» Ariane Moffatt - Tous les sens
» Kassav - Best of
» Neg Marrons - Liens sacrés


:: Dossiers
» Festival acadien de Caraquet : présentation, entretiens vidéo
» La scène musicale québécoise
» Le hip hop francophone et le rap francophone
» Les Misérables, Starmania, Notre Dame de Paris
» L’électro francophone 1995-2004


:: Francomix Radio
» Emission Francomix du 25 janvier 2007
» Emission Francomix du 15 septembre 2006
» Emission Francomix Special Ecole d’immersion Prairie
» Emission Francomix du 2 mars 2006
» Emission Francomix du 11 novembre 2005
Inscrivez vous au fil RSS Francomix et recevez chez vous toute l'actualité des musiques francophones
:: 70 cd sélectionnés
:: 9 dossiers
:: 11 émissions
:: 1037 actus
contact | plan du site | qui sommes-nous ? | partenaires | mentions légales | version mobile
  Devenez ami de Francomix sur Facebook Suivez Francomix sur Twitter Devenez ami de Francomix sur Myspace  
2001-2017 Francomix - Tous droits réservés / Dernière publication : mardi 20 mars 2012