imprimer l'article
 Retour à l'article normal





Serge Gainsbourg - Gainsbourg forever

(Mercury - 2001)
Le poinçonneur des lilas
L’eau à la bouche
La chanson de Prévert
Intoxicated man
La javanaise
Chez les yé-yé
Elaeudanla teïteïa
Couleur café
New-York USA
Pauvre Lola
Manon
Initials B.B.
Bonnie and Clyde
Comics trip
Docteur Jekyll et Mister Hyde
Fort Mustang
Qui est In qui est Out
Je t’aime moi non plus
L’anamour
Sous le soleil exactement
69 année érotique
Elisa
Les sucettes
Ballade de Melody Nelson
Requiem pour un con
Je suis venu te dire que je m’en vais
Rock around the bunker
Marilou sous la neige
L’ami caouette
La cadavre exquis
My lady héroïne
Sea, sex and sun
Mister Iceberg
Aux armes et caetera
Lola rastaquouere
Ecce homo
Dieu est un fumeur de havanes
Sorry angel
Love on the beat
Lemon incest
You’re under arrest
Aux enfants de la chance
Mon légionnaire

Lucien Ginszburg, né le 2 avril 1928, est devenu un mythe de la chanson française de qualité. Chanteur, compositeur, réalisateur, acteur,... il est aussi connu pour avoir écrit pour les autres : Juliette Gréco, Régine, Brigitte Bardot, France Gall, Françoise Hardy, Jane Birkin, Jacques Dutronc, Alain Chamfort, Alain Bashung, Julien Clerc, Diane Dufresne, sa fille Charlotte ou encore sa dernière compagne Bambou.

Incroyable mélodiste formé par son père, pianiste de jazz, « Gainzbarre » s’est aussi fait connaître par ses provocations successives à la télévision ou avec des chansons comme « Les sucettes » (1964), « La décadanse » (1971), « Je t’aime, moi non plus » (1975) ou encore la reprise de l’hymne national français « Aux armes et caetera » (1979). Dès la fin des années 1960, il est l’un des artistes français qui s’exporte le mieux : récemment ses chansons ont été reprises par Jimmy Somerville ou encore Pulp.

Son style varié, du jazz au reggae, a fait de ce grand séducteur excessif une icône. Serge meurt le 8 mars à l’âge de 63 ans d’une crise cardiaque, faisant suite à ses abus d’alcool et de tabac : « Le poinçonneur des lilas », « La javanaise » ou encore « Je suis venu de dire que je m’en vais » restent des grands classiques.

21 août 2005

OM

2001-2017 Francomix - Tous droits réservés Toute reproduction est strictement interdite