imprimer l'article
 Retour à l'article normal





Claude François - Autrement dit

(Mercury - 2008)
Même si tu revenais - Adrienne Pauly
Une petite larme m’a trahi - Jeanne Cherhal
Le jouet extraordinaire - La Grande Sophie
Comme d’habitude - Elli Medeiros
Les choses de la maison - Alain Chamfort
Sale bonhomme - Seb Martel
Belle Belle Belle - Alexis HK
Le lundi au soleil - Jeremie Kisling
Miss Felicity Gray - Elodie Frégé
Je te demande pardon - Aldebert
Mais quand le matin - AS Dragon
Chanson populaire - Vincent Baguian
Geordie - Dominique Fidanza
Au coin de mes rêves - Brisa Roché
17 ans - Adanowsky
Dis lui pour moi - Elisa Tovati
Qu’est-ce-que tu deviens ? - Axelle Renoir

Avec 70 millions d’albums vendus, Claude François est l’un des artistes francophones les plus populaires des années 1960 et 1970. Né en Egypte à Ismaïlia le 1er février 1939, le jeune Claude choisit la musique pour échapper au quotidien difficile d’une famille émigrée à Paris. Attiré par les percussions, il est fasciné par les productions de la Motown : ses premiers succès (« Belles belles belles » en 1962) sont des reprises américaines auxquelles il ajoute un aspect visuel unique - mélangeant le chant à une chorégraphie très élaborée - avec les Clodettes (merci Otis Redding !) dès 1967.

Claude François perfectionne ses shows, ses compositions rythmiques et suit la vague disco avec « Magnolia for ever » et « Alexandrie Alexandra » qui en font une star internationale. Sa chanson la plus connue restera « Comme d’habitude » écrite en 1967 avec Jacques Revaux, à la suite de sa rupture avec France Gall : Paul Anka l’adapte en anglais et Frank Sinatra ou Elvis Presley en font un standard américain. Sa carrière est à la fois marquée par le développement d’un culte hystérique « à la Beatles » et une vie privée chaotique où il frôle plusieurs fois la mort : deux accidents de voiture, un accident d’hélicoptère, un attentat dans son hôtel à Londres, l’agression d’un fan, l’explosion de ses bureaux parisiens, une course-poursuite en voiture avec fusillade,...

Longtemps considéré comme trop « populaire » (insulte suprême !) par une certaine critique, Claude François est aujourd’hui l’objet de nombreux hommages 30 ans après sa mort survenue à Paris le 11 mars 1978. Tout comme Le Village Vert (label des Inrockuptibles) avait « redécouvert » Joe Dassin avec « L’équipe à Jojo » en 1993 (Katerine, Autour de Lucie, Daniel Darc, Murat, Bill Pritchard), Mercury nous offre un « Tribute » avec des reprises de Jérémie Kisling, AS Dragon, Jeanne Cherhal ou encore La Grande Sophie.

13 mars 2008

Michael

2001-2017 Francomix - Tous droits réservés Toute reproduction est strictement interdite