imprimer l'article
 Retour à l'article normal





Neg Marrons - Liens sacrés

(Because - 2008)
Le Chant du Ghetto
Il y a des jours
Jeux de jambes
C’est pas normal
Petites îles
L’Union
Quand on vit la nuit
Faut qu’on s’en sorte
L’Encre du bitume
A nos yeux
A peu de choses près
Nouvelle époque
On fout le feu
Histoire 2 cœurs
La musique est un cri
N’y pense même pas (Bonus track)
Et alors (Bonus track)

Anciens membres du Secteur A, Ben J, Jacky Brown et Djamatik décidèrent de créer les Neg Marrons en développant un style personnel essentiellement ragga. Leur premier succès, « La monnaie », est tiré du film « Raï » de Thomas Gilou. Le refrain tape droit au but : « C’est la monnaie qui dirige le monde, c’est la monnaie qui dirige la terre, et qu’on le veuille ou non, on n’peut rien y faire ».

Le premier album « Rue Case Nègres » (1997) est une référence au mythique roman de Joseph Zobel, devenu un film en 1983 grâce à Euzhan Palcy. La créolité et les racines africaines (Cap Vert, Congo) caractérisent l’ensemble de l’œuvre du groupe : avec « Le bilan » (2000), les Neg Marrons, devenus un duo, confirment leur talent et imposent un métissage musical fortement identitaire avec l’album « Héritage » (2003) enregistré à Kingstown.

Avec leur quatrième album « Les liens sacrés » (2008), les Neg Marrons, qui participent souvent à de nombreux projets collectifs (Bisso na Bisso, Urban Peace, Noyau Dur), collaborent ici avec Cesaria Evora, Admiral T, Faya D ou encore Sly & Robbie. Très reggae-dancehall, le disque est une collection de perles : Jacky et Ben J proposent des textes forts contre la précarité et l’exclusion. Activistes, les Neg Marrons rappellent leur engagement aussi bien dans la lutte contre le SIDA que dans des actions prônant la solidarité des habitants des cités. Une carrière et un nouvel album qui suscitent le respect.

21 octobre 2008

Ben

2001-2017 Francomix - Tous droits réservés Toute reproduction est strictement interdite