imprimer l'article
 Retour à l'article normal





Paille - Inflammable

(Don’s Music - 2011)
Spartiate (L’entrée dans l’arène)
Rèd son
Elle me hante
Paillardise (Interlude douks and co)
Fanm lan
Révé
Assez (avec Konshens)
Inmin mwen ankò (avec Lea Galva)
Le retour de la vengeance de l’éclate (Interlude)
Fè yo mal (avec Mc Kim Angel)
Dr House
N’oublie pas
Dexter
Pa sa palé bay
Pleurer
Assé (Local)

L’homme Paille, l’un des chanteurs de reggae dancehall les plus charismatiques de la scène antillaise francophone actuelle, est de retour avec « Inflammable » après « Mots pour maux », son précédent opus.

Dans cet album, Paille nous étonne encore par la richesse de son univers musical. Il nous fait revenir à l’époque des premier sond systems avec le titre « Red Son » sur un riddim (ou instrumental) datant de 1992. L’artiste nous plonge dans un interlude : « Paillardise », où on se croirait en campagne, aux Antilles, écoutant des anciens près à faire la fête.

Le zouk prend aussi place dans « Inflammable » où Paille chante au côté de Léa Galva, dame du zouk, avec une reprise de son hit « Inmin mwen ankô » (Aime moi encore), remis au gout du jour. C’est le cas également de « Révé » où l’artiste ne toaste pas mais chante, marquant sa volonté de ne se fermer à aucune influence.

Avec des textes lucides, Paille réussit a faire bouger les foules comme avec le titre « Assez » avec Konshens et « Fé yo mal » épaulé par Mc Kim Angel.

Et comme à l’accoutumé, des sessions de ses meilleurs morceaux chantés en live tel que « Pleurer » sont présentes pour clôturer le tout.

Paille parle d’identité musicale, de la Martinique et de ses problèmes politico-sociaux. Ses chansons traitent aussi de la complexité d’une relation amoureuse unilatéral. C’est un album riche en sentiments, francs, qui ne vous laissera pas indifférents.

Clip vidéo « Fé yo mal » de Paille avec Mc Kim Angel, extrait de « Inflammable »

16 décembre 2011

Silver Wayne

2001-2017 Francomix - Tous droits réservés Toute reproduction est strictement interdite