imprimer l'article
 Retour à l'article normal





Sttellla - Double

(PIAS - 2003)
Torrémolinos
Pendant les vacances
Les tartines
En week-end avec Émilie Dequenne
Il ne pleut jamais dans les aquariums
Années quatre-vingt
De James Bourg à Gainsbond
La fille de la météo
Remember de ferme
Annie (ça n’arrive qu’au zoo)
Torrémolinos (version mexicaine)
Le fils de l’homme invisible
Ke passa ?
Allez allez, rouillez jeunesse
Les éléphants
Hélène aimait Alain
Rock namurois
Robert et Cathy
Aglaé
Dracula (version live !)
Non ! non ! Jean-François
Nagasaki ne profite jamais
Brigitte Bardot danse le tango
Vee Van Boma
Kryste
Le Père-Noël (version hotte)

Seconde compilation de Sttellla après « Le meilleur du best of » en 1993, « Double » se compose d’un cd audio et d’un DVD. Le cd audio retrace le meilleur des morceaux de Sttellla en 26 titres dont 3 inédits et 5 nouvelles versions. Le DVD réunit 100 minutes de clips, d’épisodes de « Mets ta ceinture », « Non pas eux » et d’un court métrage avec Cécile de France.

Ce coffret, très complet, est parfait pour découvrir ou redécouvrir l’univers de Sttellla ou plutôt de Jean Luc Fonck tête pensante et déconnante de ce groupe belge qui depuis 1975 nous fait marrer avec ses bons jeux de mots, ses calembours et ses airs simples et enjoués à la limite de la muzikette.

Quand Sttellla commence (Pourquoi Sttellla ? "Parce que la bière") Jean Luc est accompagné de Mimi sa femme. "Tout a commencé par une blague, tout s’est poursuivi par une blague. Je ne savais ni chanter ni lire une partition." A eux deux ils vont faire s’esclaffer des milliers de Belges lors de concerts donnés partout dans le pays, dans des cafés, des salles municipales...

En 1988, grâce à la signature sur le label français alternatif punk Boucherie Productions de François Hadji-Lazaro des Garçons Bouchers, Sttellla voit sa reconnaissance déborder des frontières belges. Ainsi en France, en Suisse, au Québec, on se met à chanter « Aglaé », « Le père Noël ».
En 1992 le binôme connaît son premier vrai hit avec « Torrémolinos » nom d’une célèbre plage espagnole envahie de Flamands et Hollandais.

Un an plus tard Jean Luc et Mimi divorcent pendant l’enregistrement de l’album « The dark side of the moule ». Sttellla devient le projet du seul Jean Luc. Ainsi il n’est pas rare de le retrouver seul sur scène. Parfois il est rejoint par d’autres déconneurs belges comme Benoit Poelvoorde, Philippe Geluck ou Noël Godin l’entarteur.
Enfin après 15 ans passés au service du Ministère de la Justice et après avoir pleinement profité des congés pour poursuivre l’aventure Sttellla, Jean Luc Fonck démissionne en 2002 de son poste de fonctionnaire.

Quelques bons calembours : « Allez, allez rouillez jeunesse », « Chassez le naturel il revient au bungalow », « L’avenir appartient à ceux qui s’éléphanteau ».
« Bon vent » et « faisez la mouche pas la guêpe ».

« Torrémolinos » (Paroles et musique : Jean Luc Fonck)
 
Il y a une ville à la Costa Del Sol
Où il y a plus de Belges que d’Espagnols
Où il y a plus de Léonidas
Et de Bata que de gambas.
 
Refrain
On ira tous, tous, tous à Torremolinos,
Tous, tous, tous à Torremolinos,
Tous, tous, tous à Torremolinos,
Tous, tous, tous à Torremolinos.
 
Même quand il pleut, c’est génial
On sait poster des cartes postales
Ou boire un godet à l’amicale
Des amis du camping municipal.
Avec Sunair c’est super,
Avec Airtour c’est l’aller et le retour,
Avec Neckerman c’est géniannn
Avec Nouvelles Frontières c’est pas cher.
 
Pour moi Torremolinos, c’est le paradis
Je crois bien que je vais mourir ici
Et quand je serai mort, je veux qu’on m’enterre
À Torremolinos, son cimetière.

17 novembre 2004

Philippe Bessière

2001-2017 Francomix - Tous droits réservés Toute reproduction est strictement interdite