imprimer l'article
 Retour à l'article normal





Georges Brassens - La mauvaise réputation

(Philips / Universal - 2001)
CD1
La mauvaise réputation
Le gorille
Hécatombe
Le parapluie
Le petit cheval
Corne d’Aurochs
La chasse aux papillons
La cane de Jeanne
Il n’y a pas d’amour heureux
Le vent
Pauvre Martin
Ballade des dames du temps
Les amoureux des bancs publics
Brave Margot
J’ai rendez-vous avec vous
P... de toi
Chanson pour l’Auvergnat
Les sabots d’Hélène
La prière
Je suis un voyou
Auprès de mon arbre
Je me suis fait tout petit
Au bois de mon cœur
Le pornographe

CD2
L’orage
Pénélope
Les funérailles d’antan
Embrasse les tous
La fille à cent sous
Dans l’eau de la claire fontaine
La complainte des filles de joie
Les amours d’antan
Jeanne
Les copains d’abord
Les deux oncles
Saturne
Le 22 septembre
La non-demande en mariage
Supplique pour être enterré à la plage de Sète
Rien à jeter
Les passantes
Mourir pour des idées
Le roi
La ballade des gens qui sont nés quelque part
La chanson du hérisson

L’un des plus grands artistes français nous a quittés le 29 octobre 1981. Ce grand libertaire de cœur, à la fois chanteur et poète, a enseigné dans les écoles, a laissé une discographie considérable que nous retrouvons dans cette compilation commémorant le 20ème anniversaire de sa mort. Il démarra en 1952 à Montmartre dans le cabaret de Patachou avec ses premiers textes corrosifs contre la peine de mort, la guerre, les bien-pensants... Un maître incontournable de la langue française.

Les Copains d’abord (paroles et musique : Georges Brassens)
 
Non, ce n’était pas le radeau
De la Méduse, ce bateau
Qu’on se le dise au fond des ports
Dise au fond des ports
Il naviguait en pèr’ peinard
Sur la grand-mare des canards
Et s’app’lait les Copains d’abord
Les Copains d’abord
 
Ses fluctuat nec mergitur
C’était pas d’la littérature
N’en déplaise aux jeteurs de sort
Aux jeteurs de sort
Son capitaine et ses mat’lots
N’étaient pas des enfants d’salauds
Mais des amis franco de port
Des copains d’abord
 
C’étaient pas des amis de luxe
Des petits Castor et Pollux
Des gens de Sodome et Gomorrhe
Sodome et Gomorrhe
C’étaient pas des amis choisis
Par Montaigne et La Boétie
Sur le ventre ils se tapaient fort
Les copains d’abord
 
C’étaient pas des anges non plus
L’Évangile, ils l’avaient pas lu
Mais ils s’aimaient tout’s voil’s dehors
Tout’s voil’s dehors
Jean, Pierre, Paul et compagnie
C’était leur seule litanie
Leur Credo, leur Confiteor
Aux copains d’abord
 
Au moindre coup de Trafalgar
C’est l’amitié qui prenait l’quart
C’est elle qui leur montrait le Nord
Leur montrait le Nord
Et quand ils étaient en détresse
Qu’leurs bras lancaient des S.O.S.
On aurait dit les sémaphores
Les copains d’abord
 
Au rendez-vous des bons copains
Y avait pas souvent de lapins
Quand l’un d’entre eux manquait à bord
C’est qu’il était mort
Oui, mais jamais, au grand jamais
Son trou dans l’eau n’se refermait
Cent ans après, coquin de sort
Il manquait encore
 
Des bateaux j’en ai pris beaucoup
Mais le seul qu’ait tenu le coup
Qui n’ai jamais viré de bord
Mais viré de bord
Naviguait en père peinard
Sur la grand-mare des canards
Et s’app’lait les Copains d’abord
Les Copains d’abord

9 juillet 2004

Olivier Marteau

2001-2017 Francomix - Tous droits réservés Toute reproduction est strictement interdite