Back
Les musiques francophones font danser la planète ! Toute la musique francophone

Actualités

Accueil

Festival Waga Hip Hop 2011 à Ouagadougou : programme et clips

26 septembre 2011
Le festival Waga Hip Hop 2011 se déroulera du 10 au 15 octobre 2011 à Ouagadougou et dans d’autres villes du Burkina Faso : Bobo-Dioulasso, Pô, Manga, Koudougou, Ouahigouya et Fada N Gourma.

Le festival Waga Hip Hop fait la promotion des musiques urbaines de l'Afrique francophone (JPEG)

Festival dédié aux cultures et musiques urbaines, Waga Hip Hop recevra des artistes venant essentiellement de pays d’Afrique francophone. Souhaitant vulgariser ces musiques, l’organisateur Umané Culture continuera à décentraliser les spectacles.

Le programme du festival Waga Hip Hop 2011 à Ouagadougou

Lundi 10 octobre 2011 - Projections - 16h00 - Institut français de Ouagadougou

  • « Racines » de David L. Wolper
  • « The Hip Hop Project » de Matt Ruskin

Lundi 10 octobre 2011 - Concert découverte - 20h00 - Institut français de Ouagadougou

Lundi 10 octobre 2011 - Concert résidence - 20h30 - Institut français de Ouagadougou

  • avec Smarty du groupe Yeleen

Mardi 11 octobre 2011 - Projections - 16h00 - Institut français de Ouagadougou

  • « Racines » de David L. Wolper
  • « Rize » de David LaChapelle

Mardi 11 octobre 2011 - Danse Battle - 20h30 - Institut français de Ouagadougou

  • « Ce qui nous anime » sous la direction artistique et chorégraphique de Chaouki Saïd (compagnie Mayada)

Mercredi 12 octobre 2011 - Projections - 16h00 - Institut français de Ouagadougou

  • « Racines » de David L. Wolper
  • « West Coast Theory » de Maxime Giffard et Félix Tissier

Mercredi 12 octobre 2011 - Concerts - 20h30 - Institut français de Ouagadougou

  • Poètes Fyziks (Gabon)
  • Berey-Koy (Niger)
  • Smockey (Burkina Faso)

Jeudi 13 octobre 2011 - Projections - 16h00 - Institut français de Ouagadougou

  • « Racines » de David L. Wolper
  • « Havana Hip Hop Underground » de Yves Billon

Jeudi 13 octobre 2011 - Danses - 20h30 - Institut français de Ouagadougou

  • La compagnie Stylistik
  • Cie Wanted Posse

Vendredi 14 octobre 2011 - Projections - 16h00 - Institut français de Ouagadougou

  • « Racines » de David L. Wolper
  • « Invictus » de Clint Eastwood

Vendredi 14 octobre 2011 - Concerts - 20h30 - Institut français de Ouagadougou

  • Dudn J (Burkina Faso)
  • Dibi Dobo (Bénin)
  • NiX (Sénégal)
  • Yeleen (Burkina Faso)

Samedi 15 octobre 2011 - Projections - 16h00 - Institut français de Ouagadougou

  • « Racines » de David L. Wolper
  • « Notorious B.I.G » de George Tillman Jr.

Samedi 15 octobre 2011 - Concerts - 20h00 - Institut français de Ouagadougou

  • Art Melody (Burkina Faso)
  • Blaaz (Bénin)
  • Lexxus Legal (République Démocratique du Congo)
  • Faso Kombat (Burkina Faso)

Le programme du festival Waga Hip Hop 2011 à Bobo-Dioulasso

Jeudi 13 octobre 2011 - Projections - 17h00 - Institut français de Bobo-Dioulasso

  • « West Coast Theory » de Maxime Giffard et Félix Tissier

Vendredi 14 octobre 2011 - Projections - 17h00 - Institut français de Bobo-Dioulasso

  • « Notorious B.I.G » de George Tillman Jr.

Vendredi 14 octobre 2011 - Concerts - 20h30 - Institut français de Bobo-Dioulasso

  • Lexxus Legal (République Démocratique du Congo)
  • NiX (Sénégal)

Le programme du festival Waga Hip Hop 2011 à Pô, Koudougou, Ouahigouya et Fada N Gourma

Lundi 10 octobre 2011 - Concert - 20h00 - Fada N Gourma

  • Smockey(Burkina Faso)

Mardi 11 octobre 2011 - Concert - 20h00 - Pô

  • Smockey(Burkina Faso)

Mercredi 12 octobre 2011 - Concert - 20h00 - Koudougou

  • Faso Kombat(Burkina Faso)

Jeudi 13 octobre 2011 - Concert - 20h00 - Ouahigouya

  • Faso Kombat(Burkina Faso)

Les groupes et artistes programmés au festival Waga Hip Hop 2011 au Burkina Faso

-  Poètes Fyziks (Gabon)

Ken Kiz et Ngongull Ze Blackman sont dans le rap depuis 1990, activistes parmi les pionniers du mouvement Hip Hop au Gabon, leur pays. Partis sur les chemins de l’exil en février 2008, ils arrivent au Mali et décident de former Poètes Fyziks en enregistrant un maxi cd inédit(« Poetikement Fyzik ») avec en featuring Budda Abess (un rappeur/étudiant gabonais) et Natty Jean (un toaster sénégalais). Après six mois passés à Bamako, les anciens membres de Syndikat de Kayas (Ken Kiz) et de N.A.F (Ngongull Ze Blackman), leurs groupes respectifs au Gabon, décident sous les conseils de certains artistes et pas des moindres tels que Pamela Badjogo, et Tiken Jah Fakoly de mettre le cap sur Ouagadougou au Burkina Faso.

-  Berey-Koy (Niger)

Après avoir fait quelques années sur la scène de danse et surtout face à la marginalisation de la jeunesse Nigérienne, les trois combattants du groupe se passionneront pour le métier de rappeur. Leur abnégation et leur sérieux les amènera à créer du groupe Bereykoy signifiant « Les Détenteurs de la Science et du Savoir » en langue zarma. Composé de Baziemo Brice alias Papa Diablo, un mic grader, Attikou Douada alias ATTIKOU Daz Ty.

-  Smockey (Burkina Faso)

En mars 2001, Smockey revient au pays après des années de formation, installe un studio d’enregistrement dans lequel il produit de jeunes artistes, puis, sort 3 albums (« Epitaphe » en 2001, « Zamana » 2004, « Code noir » 2007), 2 maxi (« Votez pour moi » en 2006 et « On est dans la rue » en 2008). Dans le souci de donner une identité Burkinabè à son hip-hop, il créa un style, un mélange de musique traditionnelle bissa et de hip-hop. Après le Kundé d’or du meilleur artiste burkinabè en 2006, il fut sacré, meilleur artiste Hip Hop d’Afrique en 2010 aux Kora Awards.

-  Dudn J (Burkina Faso)

La carrière de Niodgo Doris connu sous le pseudo Dudn J débute à l’intérieur du groupe Clepto Gang par la sortie d’un premier album intitulé « Ici et maintenant » en 2002. A travers ce groupe, le public découvre un jeune poète au verbe tranchant alliant avec maestria la forme et le fond du rap. Entre formations professionnelles en arrangement et techniques de sons, l’artiste peaufine petit à petit sa vocation d’artiste-musicien.

-  Dibi Dobo (Bénin)

Son aventure musicale prend naissance en 2003 avec le très connu groupe l’Underground DEF LYRIX de Cotonou. Le groupe s’étant dissipé aux quatre coins du monde (Dakar, Tunis, Accra, Lille, Paris), en 2006, Dibi Dobo s’offre une chance de carrière en solo. Le début de l’année 2009 marquera un tournant décisif dans sa carrière avec la sortie de ses deux singles qui deviendront des hymnes pour toute la jeunesse de Cotonou. Les mélomanes attendaient des artistes connus pour l’été 2009, c’est Dibi Dobo qui créera la surprise avec son clip « Ezo ».

-  NiX (Sénégal)

Né à Dakar, NiX se présente comme l’une des valeurs sures du rap africain. Comme la majeure partie des jeunes de sa génération, NiX fait d’abord connaissance avec le mouvement hip-hop par la danse. Surnommé le "Tirailleur des temps modernes", son amour pour le rap se multiplie lorsqu’il écoute les albums de Doug E Fresh, Kool Moe Dee, Father MC, Public Enemy. C’est ainsi qu’il forme le groupe Kantiolis avec Ibrahim, Bap’s et GeSer. Après la dissolution de ce groupe, il sort en février 2003 son premier album solo dénommé « Black Crystal ».

-  Yeleen (Burkina Faso)

« Rédemption », c’est le titre du nouvel opus du mythique groupe de rap Tchado-Burkinabè Yeleen. La « Lumière » en Bambara est composé de deux jeunes africains. Il s’agit du Tchadien Mwandoé et du Burkinabè Smarty. Le groupe s’est fait connaitre en 2000 sur la scène musicale burkinabè avec l’album « Juste un peu de lumière » et des mélodies telles que « Awatou », « Sur le sentier de la tragédie » « Chemin de l’exil » etc. Les albums « Dieu seul sait » et « Dar es Salam » ont aussi répondu aux attentes du public.

-  Art Melody (Burkina Faso)

Il chante avec les maliens de Fangafing ou avec le groupe de rap sénégalais Pacotille. La base de ses inspirations est d’abord « intérieure, à savoir tout ce que j’ai vécu et enfoui au plus profond de moi ». Dans ses textes il réagit aussi « aux maux qui minent la société », dénonçant l’injustice qu’il constate au quotidien. Dans son premier album « Zound Zandé », Art Melody a choisi de s’exprimer en Mooré et en Dioula, langues africaines parlées ou comprises par 20 millions. Il y fait un savant mélange explosif de rythmes hip hop, soul, funk et africains sur lesquels se pose sa voix puissante et unique où phrasé rap et musique traditionnelle se rejoignent harmonieusement.

-  Blaaz (Bénin)

Meilleur rappeur de sa génération, Blaaz a débarqué en 2007 et balaye tout sur son passage. De son vrai nom Lawal Franck Assani il offre au public un album majeur du hip hop béninois qui sort en 2008, intitulé « Ghetto Blaazter » (un ensemble de 18 tubes parmi lesquels « Alerte Rouge », « Aller retour » et « Ghetto blaazter » pour ne citer que ceux là, qui ont fait le tour de l’Afrique, de l’Europe et du Canada) avec la collaboration de grands noms de la musique africaine. Depuis le MC est resté égal a lui-même et ne cesse de collectionner trophées (2 Bénin Rap Rnb Awards) et le succès. Blaaz a fait le tour de l’Afrique avec des grandes dates au Togo, Gabon, Niger, Burkina Faso, Tchad et Cameroun et un 2e album qui arrive à pas de géants...

-  Lexxus Legal (RDC)

Depuis plus de 10 ans, en français ou en lingala, Lexxus Legal porte les espoirs de la scène hip hop populaire à Kinshasa. Il défend une parole libre à travers le rap. Ses textes, parfois ses mots durs et sans complaisance, dénoncent les maux qui hantent l’Afrique en général et le Congo Kinshasa, son pays, en particulier. Revendiquer ses droits sans pour autant user de poésie, de la corruption à la mondialisation, en passant par l’OMC, il ne mâche pas ses mots, pour extérioriser ses frustrations.

-  Faso Kombat (Burkina Faso)

Au hasard des rencontres, Malk’höm et David, deux jeunes imbus de la fibre musicale font connaissance. La persévérance et la foi aidant leur premier album « Parcours de combattants » voit le jour en 2004. Le rythme propre à eux est de l’Afro hip-hop, un Rap inspiré des rythmes du Faso. Le deuxième opus de Faso Kombat « Z’enfants de la patrie » verra le jour le 16 avril 2012.

Affiche du festival Waga Hip Hop 2011 au Burkina Faso

Le festival Waga Hip Hop 2011 se déroulera du 10 au 15 octobre 2011 à Ouagadougou et dans d'autres villes du Burkina Faso (JPEG)

Sélection de clips vidéo d’artistes et groupes programmés au festival Waga Hip Hop 2011 au Burkina Faso

-  Poètes Fyzik « Ce que l’on pense »

-  Berey-Koy « Bouge »

-  Dibi Dobo « Ezo »

-  NiX « Zik des gentlemen »

-  Yeleen « Kibaré » (avec Nash & Dj Mix)

-  Art Melody « Béog Kamba »

-  Blaaz « Aller retour »

-  Lexxus Legal « L’art de la guerre » avec Ekila

-  Faso Kombat « Diamant et miroir »

Francomix - Tous droits réservés