imprimer l'article
 Retour à l'article normal





Pascal Lejeune - Le commun des bordels

(Carol Doucet - 2007)
Bilingue in Paris
La galère
Le commun des bordels
Felix 2
Quitter fleurette
Mal de bête
Gueule de bois
La clé
J’en ai nul pore
Le chemin le plus court
Sans faux pas, sans soucis
Agathe
Une seule nuit

Auteur compositeur Canadien, originaire de l’Acadie, Pascal Lejeune se fait connaître en 2003 au Gala de la Chanson de Caraquet. Il est remarqué, gagne des prix et part en tournée en France, en Belgique et dans le reste du Canada.

Ce n’est cependant qu’en 2007 qu’il peut enregistrer l’album « Le commun des bordels » qui sort en janvier 2008 au Canada francophone. Quatre ans ont été nécessaires pour structurer une carrière qui semblait déjà prometteuse. Quatre ans durant lesquels il est resté proche du milieu de la musique et a mûri son projet et durant lesquels il rencontre celle qui croit en lui et produit « Le commun des bordels ».

Pascal Lejeune, la trentaine, a un humour très fin que l’on retrouve bien dans ses textes. Il porte un regard amusé et décalé mais jamais désabusé sur lui-même et la vie. La chanson « La galère » où il est question d’un carré amoureux impossible en est le parfait exemple. « Le commun des bordels » évoque avec humour et sans détour le va-et-vient ordinaire de tous ceux qui se retrouvent avec les dames de joie et se ressemblent tous quel que soit leur appartenance sociale. La solitude de ces moments est universelle.

Pascal Lejeune parle bien évidemment de lui dans cet album : de son fils dans l’interlude « Felix 2 », de son amour fini avec la mère de son fils dans « Quitter fleurette ». « Gueule de bois » décrit avec une exactitude jubilatoire l’état dans lequel on se sent après une soirée trop arrosée. A l’écoute du morceau, on se dit qu’il n’aurait pu mieux décrire cet état comateux propre aux lendemains difficiles et un fou rire nous guette quand il chante « Tous les chemins mènent au rhum ».

Ses textes, comme les titres de ses morceaux, sont très explicites, et pourtant, son écriture est tout en finesse et empreinte de poésie. Pascal Lejeune dit les choses comme elles sont mais avec ce style et ce choix des mots si particuliers qui font de lui un auteur vraiment à part dans la chanson francophone.

Pascal Lejeune est accompagné de musiciens très talentueux au service des textes et du chanteur. La musique comme les paroles racontent une histoire. Les amateurs de jazz manouche apprécieront cet album. On oscille entre boeufs entre potes et café-concert. Lui-même guitariste, il est accompagné d’un bassiste, d’un percussionniste, d’un accordéoniste, d’un saxophoniste, d’un clarinettiste et d’un contrebassiste.

Plus que l’écoute de cet album très réussi et novateur dans le registre de la chanson francophone, il faut le voir avec ses musiciens sur scène. Très charismatique, magnétique, Pascal Lejeune sait conquérir un public non acquis qui ne peut que regretter qu’il n’y ait « que » 13 titres et un seul album...

Artiste non encore signé, il devrait trouver rapidement un label. Préparez-vous à une déferlante, il devrait être partout d’ici peu...

Commandez « Le commun des bordels » sur Distribution Plages : voir le site

Interview exclusive de Pascal Lejeune

 :: Lire l’interview exclusive de Pascal Lejeune réalisée par Francomix

17 juin 2008

Anne Littardi

2001-2017 Francomix - Tous droits réservés Toute reproduction est strictement interdite